Centre du Mali: Enjeux et Dangers d’une crise négligée

22.03.2017

By Adam Thiam

Longtemps restées dans l’ombre des dynamiques politiques et sécuritaires à l’œuvre au nord du Mali, certaines populations des régions centrales de Mopti et de Ségou – singulièrement la communauté peulh – revendiquent désormais d’être entendues.

Certains le font par le biais des armes, et d’autres par le biais de l’engagement associatif. Cet activisme a généré une ambiguë «question peulh», souvent réduite à son aspect sécuritaire, alors que leurs revendications sont avant tout sociales et politiques.

Les groupes djihadistes – qui promettent une justice impartiale, la protection des communautés vulnérables, la revalorisation des statuts sociaux historiquement marginalisés, et qui offrent des emplois et l’accès au juteux marché des “trafics” – l’ont bien compris.

L’étude, Centre du Mali: Enjeux et Dangers d’une crise négligée, offre un éclairage sur les causes du mal-être de la région centrale du Mali. Basée sur une enquête auprès des communautés qui y vivent, l’étude esquisse des pistes de réflexion quant à une stratégie de prévention des conflits, en périphérie du nord du pays. Elle vise en particulier à attirer l’attention des décideurs et acteurs influents du Mali sur la fragilité du centre du pays.

We use cookies to guarantee the best experience and improve the performance of our website.
For more information, please see our Legal Mentions.