Médiation et dialogue

La médiation et le dialogue constituent les outils les plus efficaces et les moins coûteux pour prévenir et résoudre les conflits armés. Ces pratiques sont au cœur de l’action de HD, une organisation de diplomatie privée qui, grâce à des réseaux de contacts dans le monde entier, œuvre en toute discrétion pour aider les belligérants à régler leurs différends.

Pourquoi l’action de HD est-elle nécessaire ?

Le monde connaît actuellement une recrudescence de violents conflits. Les guerres alimentent le cycle de la pauvreté, des maladies et des flux de réfugiés et créent des zones de non-droit où se développent le terrorisme et le crime international.

Cette tendance peut être inversée. Nous savons quels sont les facteurs à l’origine des conflits, et nous connaissons les outils les plus efficaces pour y répondre. HD est en mesure de mobiliser rapidement ses équipes afin de juguler les flambées de violence et construire une paix durable. Les résultats que nous obtenons sont mesurables.

Notre approche

HD bénéficie d’une équipe expérimentée, unie par un même esprit d’entreprise, et qui bénéficie de solides contacts avec des responsables politiques, personnalités influentes et belligérants. L’organisation se repose également sur un réseau international d’experts qui soutiennent les processus de dialogue et de médiation dans lesquels elle s’engage. La discrétion de l’organisation lui garantit la confiance des parties en conflit. L’approche confidentielle de HD lui permet d’intervenir dans des situations jugées inaccessibles par les acteurs officiels, et la rend à même de réagir rapidement et de manière flexible aux crises. L’organisation peut en outre prendre davantage de risques que les organisations de plus grande envergure.

Qu’il s’agisse de guerres, de soulèvements, de contestations de résultats électoraux ou de transitions politiques violentes, chaque situation est unique. Dans chaque cas, nous trouvons des solutions novatrices adaptées au contexte. Dans certains cas, HD assurera une médiation directe entre les principaux protagonistes en leur offrant un espace de dialogue  confidentiel en vue de négocier un éventuel accord ou un accès humanitaire. En d’autres circonstances, HD facilitera les échanges entre un groupe plus large d’intervenants, notamment des représentants de la société civile, des responsables nationaux et des leaders communautaires.

Confidentialité

L’une des forces de l’organisation réside dans sa capacité à mener des processus de dialogue dans la plus grande confidentialité. HD garantit ainsi aux belligérants un environnement propice pour aborder leurs différends. Cette discrétion réduit également les risques qui peuvent entourer les négociations, en particulier dans le cadre des premières étapes d’un processus, lorsque toute éventuelle publicité autour de ce dernier serait susceptible de compromettre l’aboutissement de discussions sensibles, voire la sécurité de ceux qui y prennent part.

Notre expérience

Au cours des trois dernières années, HD a facilité près de 40 accords à travers le monde, notamment des accords de paix ou de gestion des conflits, des règlements locaux, ou encore des accords ayant permis une réduction de la violence ou un accès humanitaire aux zones de conflits. L’organisation est actuellement engagée dans près de 40 initiatives de dialogue et de médiation dans plus de 25 pays.

Ces quelques exemples de nos initiatives publiques témoignent de la contribution de HD à la paix et à la stabilité internationales :

  • Tunisie :HD a mené un processus de dialogue informel et discret entre les principaux partis politiques du pays. En juillet 2014, ces échanges ont abouti à la signature d’une Charte d’honneur visant à garantir la bonne tenue des élections dans le pays. Cette Charte a permis aux élections parlementaires et présidentielles de 2014 de se dérouler dans de bonnes conditions, sans que le climat concurrentiel propre à toute campagne électorale ne compromette  la réussite du processus électoral.
  • Libye : En mars 2016, HD a facilité l’adoption d’un Appel humanitaire pour Benghazi par plus de 70 personnalités de la ville, notamment des responsables politiques, des chefs tribaux et des représentants de la société civile. Par le biais de cet Appel, les signataires se sont engagés à établir les conditions nécessaires à l’acheminement de l’aide humanitaire et à fournir des garanties de sécurité aux travailleurs humanitaires. Cet Appel, ainsi que les réunions de suivi organisées par HD, ont contribué à l’ouverture de couloirs humanitaires à Benghazi.
  • République centrafricaine : HD a été mandaté par la présidente de la République centrafricaine pour soutenir et conseiller le processus de réconciliation nationale visant à restaurer l’autorité de l’État,  consolider la paix et reconstruire le pays. L’organisation a joué un rôle crucial dans ces discussions, qui ont abouti en mai 2015 à la conclusion par 600 délégués centrafricains d’un accord historique de réconciliation nationale: le Pacte républicain pour la paix, la réconciliation nationale et la reconstruction. Le processus a également abouti à un accord de désarmement entre le gouvernement et neuf groupes armés dans le but d’éviter une nouvelle vague de violences sectaires dans le pays.
  • Nigéria : HD a lancé un processus de dialogue intercommunautaire dans l’État du Plateau, au centre du Nigéria, en 2013, puis dans l’État de Kaduna, afin d’aider les communautés à résoudre les conflits endémiques qui affectent ces régions. Le projet a abouti à la signature de deux documents d’importance: la Déclaration d’engagement en faveur de la paix dans l’État du Plateau, et la Déclaration de paix de Kafanchan dans l’État de Kaduna. Au travers de ces déclarations, les communautés se sont engagées à coexister de façon pacifique en adoptant le dialogue comme mécanisme de résolution des conflits. Les processus de dialogue menés par l’organisation ont également entraîné une diminution des hostilités et a développé la confiance entre les différentes communautés.
  • Philippines : À Sulu, HD coopère depuis 2010 avec les communautés locales afin de définir des stratégies de réduction de la violence en réponse aux conflits claniques endémiques dans cette province. L’organisation a facilité la médiation de plus de 100 conflits claniques et a contribué à en résoudre plus de 60. En 2013 et en 2016, HD a également contribué à la diminution des violences liées aux élections à Sulu grâce à la mise en place d’un réseau d’observateurs électoraux rattachés à des organismes gouvernementaux,  des groupes religieux et des organisations de la société civile locale. Ces mesures ont permis de diminuer le nombre d’incidents violents lors des  élections et d’aider les autorités à y répondre.
  • Sahel : HD a établi des réseaux de leaders parmi les communautés pastorales et sédentaires du Sahel (Mali, du Niger et Burkina Faso) afin de contribuer à stabiliser cette région, devenue un terreau fertile pour des groupes extrémistes et organisations criminelles. HD a ainsi formé neuf réseaux regroupant plus de 180 leaders communautaires et a développé les compétences de ces derniers en matière de prévention des conflits. Ce travail a concouru à renforcer les pratiques traditionnelles de résolution pacifique des conflits. Entre 2014 et 2015, ces réseaux ont résolu plus de 50 conflits locaux entraînant  une nette diminution du nombre d’affrontements dans la région.
  • Kenya : En 2012, HD a soutenu un processus de paix entre des communautés de la vallée du Rift, épicentre des violences postélectorales de 2007-2008. Ce processus a abouti en août 2012 à la signature de l’Accord de paix du comté de Nakuru, qui a contribué à garantir un déroulement pacifique des élections nationales de 2013.

Depuis sa création, HD a également établi des voies de communication avec et entre des parties en conflit dans de nombreux autres pays, notamment en Ukraine, au Soudan, en Somalie, au  Libéria et en Indonésie. En outre, l’organisation a facilité des accords visant à mettre un terme aux violences armées ou à ouvrir un accès humanitaire à des populations affectées par  des conflits dans plusieurs processus extrêmement sensibles impliquant des groupes armés extrémistes en Afrique, en Asie, en Eurasie et au Moyen-Orient.

La médiation et le dialogue constituent les outils les plus efficaces et les moins coûteux pour prévenir et résoudre les conflits armés. Ils sont au cœur de l’action de HD, organisation de diplomatie privée qui, grâce à des réseaux de contacts dans le monde entier, œuvre en toute discrétion pour aider les belligérants à régler leurs différends.
Appuyer efficacement le travail des médiateurs permet d’augmenter les chances de prévenir, atténuer et résoudre les conflits, mais aussi de maintenir la paix une fois qu’un accord a été signé. HD soutient les acteurs de la médiation en leur donnant accès à une expertise de pointe ainsi qu’aux expériences les plus récentes en matière de résolution des conflits.
Le Forum d’Oslo est une série de rencontres informelles réunissant des médiateurs internationaux, hauts responsables politiques et autres acteurs des processus de paix. Le Forum leur offre un cadre discret et informel pour mener une réflexion sur les pratiques actuelles de la médiation, travailler ensemble au-delà des divergences institutionnelles et de points de vue, et faire progresser leurs négociations.
Dans le cadre de ses activités de médiation, lorsque le dialogue politique se révèle difficile, voire impossible, HD entreprend des initiatives à vocation humanitaire. La médiation humanitaire permet aux belligérants d’aborder des problèmes majeurs tels que la protection des populations civiles et leur accès à l’assistance humanitaire, les besoins particuliers des femmes et des enfants, la question des personnes déplacées et celle des minorités affectées par le conflit.