Signature d’un accord de paix entre les communautés Dafi, Samoko, Peulh, Dogon et Bozo de la commune de Baye dans la région de Mopti au Mali

Les communautés Dafi, Samoko, Peulh, Dogon et Bozo de la commune de Baye, dans le cercle Bankass de la région de Mopti au Mali, ont signé le jeudi 25 juillet 2019 à Baye, un accord de paix mettant un terme au conflit communautaire qui les oppose depuis une année.

Fruit d’une médiation appuyée par le Centre pour le dialogue humanitaire (HD) depuis un mois, l’Accord a été signé par cinq chefs communautaires au nom des Parties. Cet Accord met un terme à une année de conflits intercommunautaires qui ont occasionné des pertes en vies humaines, des déplacements de population, le vol massif de têtes de bétail et de sévères restrictions à la liberté de circulation des personnes et des biens.

Par cet Accord, les communautés s’engagent notamment à :

  • Lancer un appel aux groupes armés communautaires pour un arrêt immédiat de la violence ;
  • Référer les cas de menaces et d’attaques aux autorités et condamner fermement tout acte de violence qui pourrait être commis par des membres de leur communauté ;
  • Contribuer à lever les embargos autour des villages et des foires ainsi qu’à faciliter le retour rapide des personnes déplacées ;
  • S’opposer au vol de bétail quel que soit la communauté du propriétaire et faciliter le bon déroulement des activités champêtres et d’élevage ;
  • Informer et sensibiliser les leaders communautaires à s’engager en faveur de la paix et à ne diffuser sur les réseaux sociaux que des messages d’apaisement ;
  • Exhorter les autorités à prendre toutes les mesures nécessaires pour la sécurisation des personnes et de leurs biens dans la zone concernée et dans toute la région de Mopti en général.

« Depuis le massacre d’Ogossagou et l’intensification des affrontements entre groupes armés, le bon déroulement de la transhumance et de la saison agricole 2019 est fortement menacé. L’Accord symbolise la volonté des communautés de Baye à inverser la tendance et pourra nourrir d’autres initiatives similaires » a déclaré Abdel Kader Sidibé, Chef de mission Sahel du Centre pour le dialogue humanitaire. Trouvant son origine dans la compétition pour l’accès aux ressources naturelles, ce conflit avait été exacerbé par la forte présence de groupes armés communautaires et djihadistes dans le cercle de Bankass.

Certains contenus ou fonctionnalités ne sont pas disponibles car ils sont incompatibles avec vos préférences de cookies!

Le service appelé « Google Youtube » utilise en effet des cookies qui sont désactivés. Pour avoir accès à ce contenu, merci d’activer les cookies : Cliquez ici pour modifier vos préférences de cookies.

Le processus de médiation appuyé par HD a permis de mobiliser l’ensemble des chefs des différentes communautés, des représentants des femmes et des jeunes, des ressortissants de la commune de Baye, des autorités étatiques et des élus. Par ailleurs, les leaders communautaires ont tenu informé les groupes armés de la localité de chaque étape du processus afin de faciliter leur soutien à la mise en œuvre de l’Accord.

HD entend poursuivre ses efforts en accompagnant le comité de suivi de la mise en œuvre de l’Accord institué lors de sa signature et de celles des parties signataires.

L’Accord de Baye s’inscrit dans le cadre des efforts de médiation déployés par HD en soutien à la stabilisation des régions frontalières entre le Mali, le Niger et le Burkina Faso.

L’organisation souhaite exprimer sa gratitude au Canada pour son soutien à ses activités dans la région.

***FIN***

Une copie de l’accord de paix de Baye est disponible ici : https://www.hdcentre.org/wp-content/uploads/2019/07/Accord-de-Baye.pdf

Pour plus d’informations, merci d’envoyer un email à pr@hdcentre.org

  • Youssouf Toloba et son groupe armé Dan Nan Ambassagou signent un engagement en faveur d’un cessez-le-feu au Centre du Mali
    Le Centre pour le dialogue humanitaire (HD) a facilité, jeudi 27 septembre 2018 à Sévaré, au centre du Mali, la signature par Youssouf Toloba et son groupe armé Dan Nan Ambassagou, d’un engagement unilatéral en faveur d’un cessez-le-feu, dans le cadre du conflit qui les oppose à d’autres groupes armés communautaires.
  • Signature d’un accord de paix entre les communautés Peulh et Dogon de Koro dans la région de Mopti au Mali
    Les communautés Peulh et Dogon du cercle de Koro au Mali ont signé un accord de paix intercommunautaire le 28 août 2018 à Sevare, dans la région de Mopti, mettant ainsi un terme au conflit qui les oppose depuis plus d’une année.
  • Centre du Mali : le groupe armé Dan Nan Ambassagou déclare un cessez-le-feu unilatéral
    Les responsables du groupe armé Dan Nan Ambassagou, issus de la communauté Dogon, ont déclaré un cessez-le-feu unilatéral le 2 juillet 2018 à Mopti, dans le cadre du conflit qui les oppose aux acteurs armés communautaires peulh, dans la région du centre du Mali.
  • Accord de cessation des hostilités entre deux communautés Touaregs rivales du Mali
    Les communautés Daoussahaq (Tarbanassa et Ibhawan) et Imajgan (Targaitamout) de la région de Ménaka au nord du Mali ont renouvelé le 1er juin leur engagement en faveur de la mise en œuvre de l’accord de cessation des hostilités signé entre les deux communautés Touaregs le 28 avril 2018 à Niamey, au Niger.
  • Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience possible et améliorer les performances de notre site.
    Pour plus d’informations, merci de consulter nos Mentions Légales.