Signature d’un accord de prévention des conflits transfrontaliers entre agriculteurs centrafricains et éleveurs soudanais

Les agriculteurs de la région de Vakaga au nord de la République centrafricaine (RCA) et les éleveurs de la région sud du Darfour au Soudan, ont signé, mardi 11 juin 2019, à Birao (RCA), un accord visant à prévenir et gérer les conflits transfrontaliers entre leurs communautés.

La signature de cet accord est le fruit de pourparlers menés à Birao par le Centre pour le dialogue humanitaire (HD) avec les représentants des deux parties, du 6 au 11 juin 2019. L’accord devrait contribuer de manière positive à garantir la paix dans la région de Vakaga, et plus particulièrement dans la ville de Birao.

Ces dernières années, la région de Vakaga a été le théâtre de violents conflits transfrontaliers entre agriculteurs et éleveurs. Ces conflits ont nourri les tensions intercommunautaires, provoquant de lourdes pertes en vies humaines, la destruction de plusieurs villages ainsi qu’une forte augmentation de l’insécurité. Les tensions et la violence ont régulièrement atteint leur paroxysme pendant les périodes de transhumance.

En signant l’accord de Birao, les représentants des deux communautés ont reconnu les causes fondamentales et les conséquences des conflits, et se sont engagés à les résoudre de manière pacifique. Ils se sont tout particulièrement engagés à :

  • condamner tout futur acte de violence commis à l’encontre des membres de leurs communautés;
  • référer toute menace ou attaque aux autorités locales compétentes en République centrafricaine et au Soudan;
  • tenter de régler les différends de manière pacifique et à l’amiable, sans solliciter l’intervention des groupes armés ;
  • sensibiliser les communautés à la promotion de la paix et de la cohésion sociale ;
  • s’opposer au vol de bétail, quelle que soit la communauté d’origine de son propriétaire, et rechercher les animaux volés afin qu’ils soient restitués à leur propriétaire ;
  • respecter les itinéraires de transhumance préétablis ; et,
  • assurer le suivi régulier de la mise en œuvre de l’accord et rendre compte des progrès réalisés auprès de chaque communauté.

Dans le cadre de l’accord de Birao, les communautés ont également appelé les autorités centrafricaines à accélérer le processus de Désarmement, Démobilisation, Réinsertion et Réinstallation (DDRR) qui vise à désarmer les groupes armés. Elles ont aussi appelé les autorités soudanaises à promouvoir la paix et la sécurité tout en désarmant, elles aussi, les groupes armés.

Une commission mixte composée de représentants de chaque communauté a été créée afin de prévenir et de régler tout différend entre les parties qui pourrait entraîner une violation de l’accord. Cette commission se réunira une fois par an afin d’évaluer les progrès dans la mise en œuvre de l’accord.

HD œuvre pour la paix en RCA depuis 2007. L’organisation – également connue sous le nom de Centre Henry Dunant – soutient notamment le dialogue politique national et les efforts de médiation au niveau communautaire. HD a notamment joué un rôle central lors du Dialogue Politique inclusif de 2008, du Forum de Bangui de 2015, du processus électoral de 2016 et, plus récemment, du processus qui a mené à la conclusion de l’Accord politique pour la paix et la réconciliation de 2019. L’organisation a également contribué à la médiation de plusieurs accords locaux, et notamment l’Accord de Bouar de 2017 entre les groupes armés 3R et anti-balaka, et l’Accord de Bria de 2019 entre six groupes armés (UPC, MPC, RPRC, MLCJ, anti-balaka [aile Mokom] et FPRC)*. Bien que les conflits entre agriculteurs et éleveurs ne soient pas à l’origine du conflit centrafricain, ils ont néanmoins alimenté la crise nationale. La prévention de ces conflits entre agriculteurs et éleveurs contribuera donc à renforcer la paix, la stabilité et la sécurité en RCA.

HD souhaite exprimer sa gratitude à l’Union européenne pour son soutien financier qui lui permet à l’organisation d’opérer au service de la paix en Centrafrique depuis 2014.

***FIN***

Pour toute information sur HD et ses activités en RCA, merci d’écrire à pr@hdcentre.org  

* UPC : Unité pour la paix en Centrafrique ; MPC : Mouvement patriotique pour la Centrafrique ; RPRC : Rassemblement patriotique pour le Renouveau de la Centrafrique ; MLCJ : Mouvement des Libérateurs centrafricains pour la Justice ; FPRC : Front populaire pour la Renaissance de Centrafrique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience possible et améliorer les performances de notre site.
Pour plus d’informations, merci de consulter nos Mentions Légales.