Prévention et résolution des conflits intercommunautaires à Diffa, Niger

Depuis 2015, l’intensification progressive des attaques du groupe djihadiste Boko Haram dans la région de Diffa au Niger, et les opérations militaires menées sous le régime de l’état d’urgence en réponse à ces attaques, ont provoqué le déplacement de près de 250,000 civils. Outre la forte perturbation des activités économiques, l’amenuisement des ressources naturelles à partager et l’augmentation du banditisme, le ralliement d’une partie de la jeunesse de Diffa à Boko Haram a fortement fragilisé la cohabitation intercommunautaire. C’est dans ce contexte que depuis 2017 le Centre pour le dialogue humanitaire (HD) intervient dans la région de Diffa afin de prévenir et résoudre les conflits intercommunautaires.

Contexte

Le conflit qui oppose Boko Haram aux Etats du Niger, du Nigeria, du Tchad et du Cameroun a entrainé l’évacuation des îles du Lac Tchad et des terres fertiles de la Komadougou au Niger, soit le déplacement de 250’000 personnes dans la région de Diffa. Il en est résulté une concentration croissante d’habitants dans certaines communes et l’impossibilité pour ces populations déplacées d’exploiter leurs terres agricoles et pastorales. En conséquence, le nombre de conflits communautaires liés au partage des ressources naturelles disponibles est en forte augmentation. L’accès aux points d’eaux, aux zones de pâturage ou aux terres agricoles est en effet d’autant plus crucial que la perturbation de l’activité économique dans la région réduit les moyens de subsistance. A cette situation s’ajoute les tensions de plus en plus grandes entre communautés d’accueil et populations réfugiées ou déplacées dont la cohabitation s’installe désormais dans le temps.  

Activités

HD facilite actuellement la médiation de plusieurs conflits intercommunautaires liés à l’accès aux ressources naturelles et à l’accueil des populations déplacées. L’organisation appuie à cette fin les douze Comités Communaux de Paix qu’elle forme à la prévention et à la résolution de conflit.

Les 12 communes de la région de Diffa bénéficient actuellement des efforts de médiation de HD, à savoir Diffa ville, Bosso, Maine Soroa, Chetimari, Goudoumaria, Foulatari, Nguelbeyli, Gueskerou, Kablewa, Toumour, Ngourti et Nguigmi.

Soutien financier

HD remercie la France pour son soutien à cette initiative en 2017, ainsi que l’Union européenne pour son soutien à ce projet depuis 2018.

Actualités

Signature d’un accord de paix entre les communautés peulh et arabe mahamid à Diffa au Niger; 9 janvier 2019

Accords et déclarations

Accord de paix entre les communautés peul et arabe mahamid des communes de Foulatari, N’guelbeli, Goudoumaria et Mainé Soroa ; 23 décembre 2018

Vidéo

Signature d’un accord de paix entre les communautés peulh et arabe mahamid à Diffa au Niger; 9 janvier 2019