Irak

Le travail de médiation mené par HD en Irak vise à promouvoir la stabilité du pays en favorisant un dialogue inclusif et durable entre les acteurs locaux et le gouvernement irakien, mais aussi un dialogue politique entre ce dernier et les leaders de l’opposition sunnite.

Historique

Alors que la défaite militaire de l’État islamique (EI) est quasi totale en Irak, le pays est en proie à une crise politique étroitement liée à sa situation sécuritaire. Si la province d’Al‑Anbar, la ceinture de Bagdad et Salah ad-Din, majoritairement sunnites, sont désormais libérées de l’EI, une résurgence de violence entre les communautés locales et entre les communautés et les forces de sécurité irakiennes est à craindre. La bataille de Mossoul qui a eu lieu en 2016 a exacerbé les divisions au sein même des communautés entre ceux qui sont considérés comme ayant collaboré avec l’EI et ceux qui en ont été victimes et qui chercheraient à présent à se venger.

Principalement représentée au gouvernement par le Parti islamique, la communauté sunnite continue à se sentir politiquement marginalisée. Cette perception est en partie due au fait que ce sont les mêmes leaders et factions sunnites qui monopolisent le pouvoir depuis 2003. Ceci a aussi contribué à créer un fossé entre les communautés sunnites et leurs représentants. Dans ce contexte, HD  encourage le dialogue entre des leaders politiques, des représentants de la société civile et des personnalités locales influentes afin qu’ils parviennent  à un consensus politique qui permettrait d’éviter toute résurgence de la crise.

A l’échelle internationale, de nombreux Irakiens sunnites en exil sont fermement opposés au gouvernement, dont ils contestent la légitimité. Exclus de la vie politique en raison de leurs positions, ils se voient refuser la possibilité de rentrer en Irak ou font l’objet de poursuites judiciaires.

HD cherche donc à identifier, au sein du pays mais aussi parmi les Irakiens en exil, une nouvelle génération de leaders politiques sunnites qui soient à même d’engager un dialogue et de créer une plateforme politique sunnite commune afin de promouvoir la stabilité nationale.

Activités

HD est intervenu en Irak dès 2016 à la demande du Comité de réconciliation nationale. Son objectif est d’aider le gouvernement irakien à répondre aux griefs formulés au niveau local, qu’ils soient de nature politique, sociale ou sécuritaire et à régler les éventuels obstacles au dialogue qui pourraient mener à des impasses politiques.

Dans ce contexte, HD a organisé dans la province d’Al‑Anbar une série de réunions  qui ont permis à des représentants du gouvernement irakien de rencontrer pour la première fois tous les groupes d’opposition du pays.

Ces rencontres ont produit des résultats concrets : des représentants d’Al‑Anbar, qui avaient fait l’objet de mandats d’arrêt pour des motifs politiques sur ordre du Premier ministre Nouri Al‑Maliki, ont été autorisés à rentrer en Irak ; des policiers de Ramadi, licenciés après la prise de la ville par l’EI, ont été rétablis dans leurs fonctions ; et des hommes détenus au point de passage d’Al‑Razaza, entre Bagdad et Al‑Anbar, ont été libérés. En avril 2017, HD a également organisé une rencontre dans la ceinture de Bagdad en vue de permettre aux chefs tribaux sunnites d’Abou Ghraib et au cabinet du Premier ministre de renouer le contact. À l’issue de leurs discussions, le gouvernement irakien, qui n’était pas revenu dans cette région depuis 2003, s’est engagé à la nettoyer des engins explosifs laissés à Abu Ghraib par l’EI, ce qui a permis le retour de plus de 30,000 personnes déplacées.

Par ailleurs, HD a facilité un dialogue entre les communautés de Diyala, Salah ad-Din, Ninive et de la ceinture de Bagdad afin d’encourager les chefs tribaux à soutenir la réconciliation de la société irakienne, prévenir le sectarisme et formuler leurs principales revendications politiques. Ce dialogue est particulièrement important dans les localités où coexistent des communautés chiites et sunnites.

HD promeut également le dialogue au sein de l’opposition sunnite, notamment avec ses membres en exil, mais aussi entre l’opposition sunnite et le gouvernement irakien, dans le but d’améliorer la représentation politique de la communauté sunnite et de renforcer la stabilité du pays. L’organisation encourage en outre les interactions entre les nouvelles générations de leaders sunnites pour les aider à se fédérer et à adopter une position commune face au gouvernement irakien.

HD a également organisé des réunions discrètes, en-dehors du pays, entre des représentants du gouvernement et des représentants de l’opposition sunnite qui bénéficient du soutien d’acteurs régionaux. Ces initiatives ont permis le retour de certains de ces représentants sunnites à la vie politique irakienne et l’amélioration des relations entre le gouvernement irakien et plusieurs états de la région.

Ce processus de dialogue ‘par étapes’  mis en œuvre par HD a permis la création d’un groupe de leaders sunnites influents, établis en Irak et à l’étranger, susceptibles d’entamer un dialogue sur l’avenir du pays avec le gouvernement irakien et les dirigeants chiites. Ces activités pourraient également contribuer à soutenir le processus de reconstruction nationale entrepris par le gouvernement.

Soutien financier

HD souhaite exprimer sa gratitude au ministère allemand des Affaires étrangères, au Département fédéral des affaires étrangères de la Suisse et au ministère norvégien des Affaires étrangères, qui soutiennent ses activités en Irak.

 

 

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience possible et améliorer les performances de notre site.
Pour plus d’informations, merci de consulter nos Mentions Légales.