Médiation et appui au processus de paix en République centrafricaine

La République centrafricaine (RCA) est en proie à une instabilité chronique depuis son indépendance en 1960. La grave crise qui a éclatée en 2012 a menacé de provoquer la scission du pays et a causé des milliers de morts et le déplacement de plus d’un million de civils. En dépit des efforts nationaux et internationaux, l’Etat centrafricain peine à étendre son autorité au-delà de la capitale de Bangui et les groupes armés contrôlent toujours une majeure partie du territoire. C’est dans ce contexte que HD appuie les efforts de stabilisation du pays.

Contexte

Triangle

En 2012, la République centrafricaine fut secouée par la plus grave crise de son histoire récente, la dernière en date d’une longue série depuis l’indépendance du pays en 1960. Instrumentalisées par les groupes armés et les forces gouvernementales, les violences initialement politiques prirent rapidement une tournure confessionnelle, opposant chrétiens affiliés aux Anti-Balaka et musulmans associés aux ex-Seleka. Les coups d’état successifs de 2013 et les massacres qui suivirent entraînèrent l’intervention d’une force internationale, tout d’abord sous l’égide de l’Union Africaine (UA), soutenue par la France, puis des Nations Unies (ONU) et à la mise en place d’institutions de transition en janvier 2014.

La période de transition de 2014 à 2016 permit une certaine accalmie, la mise en place d’un processus de paix inclusif et des élections nationales considérées comme transparentes et dans un climat apaisé, en février 2016. Néanmoins, cette transition ne régla pas les problèmes structurels qui continuent de menacer la RCA : fragilité de l’appareil étatique qui peine à imposer son pouvoir en dehors de la capitale de Bangui ; inexistence des infrastructures ; corruption et pauvreté rampantes ; porosité des frontières, etc.

Général Mohamed Mousa Dhaffane (gauche), représentant de la coalition Seleka et Patrice Edouard Ngaissona, représentant des Anti-Balaka, signent l’Accord de cessation des hostilités le 23 juillet 2014 à Brazzaville. ⓒLaudes Martial Mbon/IRIN

Lors de son investiture le 30 mars 2016, le Président Faustin-Archange Touadéra, livra un discours à la nation instituant ses principales priorités : le rétablissement de la sécurité, la justice et la réconciliation.

Quelques années plus tard, le gouvernement a signé un Accord Politique pour la Paix et la Réconciliation (APPR-RCA) avec 14 groupes armés, le 6 février 2019, dans le cadre duquel les groupes se sont engagés à cesser les violences en échange de l’inclusion de leurs représentants dans les institutions de la République. Les parties se sont également entendues sur les paramètres d’un processus de justice et de réconciliation, la mise sur pied d’unités mixtes de sécurité et la participation à un processus de démobilisation et réintégration des combattants irréguliers. Néanmoins, la fragmentation progressive des parties nécessite un mécanisme de dialogue constant pour faciliter la mise en œuvre de l’APPR-RCA.

Activités

Triangle

Présent en RCA depuis 2007, le Centre pour le dialogue humanitaire (HD) contribue aux processus nationaux de paix et de réconciliation par le biais du dialogue et de la médiation. L’organisation a été l’une des chevilles ouvrières du dialogue politique inclusif de 2008 et du Forum National de Bangui de 2015, qui a mené à l’adoption du Pacte Républicain pour la paix, la reconstruction et la réconciliation nationale et a ouvert la voie vers l’Accord sur les principes de DDRR (Désarmement, Démobilisation, Réintégration et Rapatriement), signé en mai 2015.

HD a également accompagné l’organisation des élections générales de 2015-2016. Depuis, HD met son expertise au service de la mise en place d’un dialogue politique entre le gouvernement centrafricain et les 14 groupes armés qui mettent à mal son autorité. C’est ainsi qu’en 2019, HD a appuyé la médiation de l’Union africaine ayant conduit à l’adoption de l’Accord politique pour la paix et la réconciliation – APPR-RCA.

Depuis, les principaux objectifs de l’organisation sont de :

  • Conseiller les Parties signataires de l’APPR-RCA et contribuer à son succès au profit d’une plus grande stabilité du pays ;
  • Soutenir et accompagner le processus de justice transitionnelle en encourageant son articulation avec le processus de DDRR ;
  • Faciliter la médiation d’accords locaux de paix et de gestion apaisée des ressources naturelles entre communautés, et négocier des garanties d’accès humanitaires avec les groupes armés.

Soutien financier

Triangle

HD remercie l’Union européenne pour son soutien à ce projet depuis 2014 et le Royaume-Uni depuis 2019.

Actualités sur ce thème

Triangle

Audio

Triangle
  • Conférence-débat à l’université de Bangui sur le thème « Diplomatie et développement : Réflexion sur une nouvelle approche pour le relèvement de la RCA », qui s’est tenue le 15 janvier 2016 de 10 h à 12 h 30 (enregistrement extrait du journal de Radio Centrafrique, le 16 décembre à 7 h). [audio m4a="https://www.hdcentre.org/wp-content/uploads/2016/12/débat-HD.m4a"][/audio]
Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience possible et améliorer les performances de notre site.
Pour plus d’informations, merci de consulter nos Mentions Légales.
Certains contenus ou fonctionnalités ne sont pas disponibles car ils sont incompatibles avec vos préférences de cookies!

Le service appelé « %SERVICE_NAME% » utilise en effet des cookies qui sont désactivés. Pour avoir accès à ce contenu, merci d’activer les cookies : Cliquez ici pour modifier vos préférences de cookies.